Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du côté de Clio

Les petits mouchoirs

25 Août 2014, 20:45pm

Les petits mouchoirs

"Mes amis, mes amours, mes emmerdes"

Les petits mouchoirs, de Guillaume Canet (2010)

Avec Jean Dujardin, Gilles Lelouche, Marion Cotillard, François Cluzet....

Avant tout, je dois dire que j'ai entendu beaucoup de choses sur ce film avant de me décider à le voir. Les avis étaient surtout négatifs, voire très négatifs, quelques rares fois positifs. Finalement, c'est peut-être mieux ainsi, puisqu'on arrive devant le film neutre, et avec une grande curiosité. Donc, Les petits mouchoirs raconte l'été d'une bande de potes à la mer, alors que l'un de leur clan a chuté en moto, et est à l'hôpital en soins intensifs. Ils décident de partir quand même, il ne faut pas gâcher les vacances ! Bref...

Le film a mal commencé, parce qu'évidemment, quand on voit la caméra qui suit la moto, on se doute bien qu'il va se passer quelque chose : trop trop prévisible. Trop de clichés aussi, puisque les personnages sont de parfaits stéréotypes : le grincheux insupportable chef d'entreprise qui en plus de rendre la vie de ses amis impossible, surveille ses employés  par caméra à distance, l'amoureux transis et largué complètement idiot, le don juan qui finit par comprendre la fidélité (trop tard), la femme autoritaire, la femme frustrée... J'en passe.  Mais malgré cela, j'avoue avoir passé un agréable moment tout au long de ces 2h15. J'ai aimé voir les aventures et mésaventures de cette bande de potes, leurs péripéties. Finalement, Guillaume Canet est parvenu à réfléchir sur le thème de l'amitié ; certes, ces amis semblent bien soudés, mais ils abandonnent l'un des leur à l'hôpital, seul, ne se disent pas les choses, et quand ils se les disent, ne parviennent jamais à les accepter. J'ai bien aimé le jeu des acteurs aussi, comme si dans la vie ils étaient eux-mêmes une bande de potes. J'ai ri, et j'ai versé une petite larme à la fin, et je n'ai pas trouvé le temps long.

Les petits mouchoirs, pas le film de l'année, mais pas non plus la daube annoncée.

Commenter cet article