Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du côté de Clio

Ma mère et moi

19 Septembre 2016, 10:40am

Ma mère et moi

Une gentille comédie-dramatique américaine sans grande prétention

Ma mère et moi, de Lorene Scafaria (2015)

Avec Susan Sarandon, Rose Byrne, J.K Simmons...

Argument : Marnie (Susan Sarandon) vient de perdre son mari et elle s'ennuie, elle s'ennuie terriblement. Elle décide donc de déménager de New-York à Los Angeles pour s'occuper de sa fille Lori (Rose Byrne) qui, par ailleurs, se trouve en pleine détresse sentimentale. Mais celle-ci refuse la compagnie de cette mère un peu trop envahissante ; Marnie se trouve d'autres occupations, comme faire du bénévolat à l'hôpital, organiser un grand mariage lesbien pour une "amie" de sa fille ou encore conduire à ses cours du soir un jeune défavorisé qu'elle a rencontré alors qu'il était vendeur a l'Apple Store. Elle parvient ainsi à oublier ses propres problèmes...

Ma mère et moi

Mon avis :  Si vous suivez ce blog et que vous me connaissez, vous savez très bien que les comédies dramatiques américaines, eh bien, ce n'est pas vraiment mon truc. J'ai tendance à m'ennuyer en les regardant, puisqu'elles surfent toujours sur les mêmes clichés (genre la famille blanche hétérosexuelle de la classe aisée américaine qui se larmoie sur ses problèmes, alors que, on est bien d'accord, elle a apriori tout pour être avantagée par rapport au reste des humains). Par ailleurs, déceler les failles d'un scénario ou d'une réalisation n'aide pas à passer un bon moment devant un film...

Ma mère et moi (The Meddler pour le titre original) est toutefois divertissant. Les thèmes restent classiques : les difficultés des relations mère/fille, le deuil, la reconstruction, l'amour, le cinéma... Le film parvient à surfer agilement entre la comédie (quelques scènes prêtent à sourire) et le drame, même si le mélo se fait un peu trop présent. Par ailleurs, la qualité de réalisation est moindre, comme c'est le cas pour beaucoup de comédies dramatiques américaines : il semblerait que passer un bon moment de cinéma ne rime pas avec langage cinématographique. Enfin, passons... Les 1h40 de Ma mère et moi restent toutefois agréables ! Son point fort serait sa vedette, Susan Sarandon : elle est parfaite dans le rôle de cette mère maladroite, qui veut tout faire pour aider sa fille mais dont l'inquiétude devient étouffante (elle souhaite quand même que sa fille, qui a au moins 30 ans, l'appelle quand elle sort et quand elle rentre chez elle...). C'est cependant une femme à la bonté de coeur unique : elle sème l'amour, le partage, et toutes les précieuses valeurs chrétiennes sur son passage, avec une charité digne des plus humbles personnes. Ainsi, les autres acteurs, aux côtés de Susan Sarandon, paraissent bien ternes... bien que Rose Byrne se détache aussi dans ce rôle de fille perdue, qui doit affronter ses propres problèmes ainsi que ceux de sa mère. Cependant, il aurait été bon de ne pas laisser le spectateur autant sur sa faim sur une note finale quelque peu atypique... Encore dommage. 

Voici un feel-good movie divertissant mais sans grand intérêt. On passe cependant un bon et agréable moment (si on ne recherche pas de prouesse cinématographique, of course !)

Commenter cet article