Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du côté de Clio

Conjuring 2 : Le cas Enfield

15 Juillet 2016, 09:35am

Conjuring 2 : Le cas Enfield

Efficace !

Conjuring 2 : Le cas Enfield, de James Wan (2016)

Avec Vera Farminga, Patrick Wilson, Frances O'Connor...

Ed et Lorraine Warren ont décidé de jeter l'éponge et ne plus rencontrer les esprits ; Lorraine a des visions qui l'affecte au plus haut point. Seulement, l'Eglise vient leur demander de l'aide : en Angleterre, dans la petite ville d'Enfield, une mère élève seule ses enfants et l'une de ses filles semble possédée par un esprit démoniaque. Ed et Lorraine sont mandatés pour savoir si c'est un canular ou si la petite est réellement possédée...

Conjuring 2 : Le cas Enfield est donc la suite des enquêtes des Warren. Souvenez-vous, la première partie, Conjuring : Les dossiers Warren nous plongeaient dans une ferme reculée et hantée. L'intrigue prenait son temps et semblait quelques fois assez soporifique. Quant à ce deuxième volet, eh bien il fut une agréable surprise puisque les sursauts sont assez constants et l'intrigue est plutôt bonne. Alors certes, elle n'échappe pas à certains travers mélodramatiques en se focalisant sur le couple Warren et la résolution semble précipitée (le démon n'a pas été assez exploité), mais ces imperfections passent face aux autres ingéniosités. Par exemple, ce flou laissé sur le démon quand Ed enregistre la voix : on l'imagine, on le perçoit, mais on ne le voit pas et ça marche du tonnerre. Les mouvements de caméras sont intéressants, l'intrigue prend vite et bien. Quant aux acteurs, ils sont toujours aussi crédibles et ils incarnent bien leur personnage : le couple formé par les Warren marche très bien. La mention spéciale reviendrait évidemment à Madison Wolfe incarnant Janet, la jeune fille possédée et terriblement terrifiante.

Eh oui, les sursauts sont présents comme le montrent les cris entendus derrière moi dans la salle. Rien de bien nouveau pourtant pour ce genre de film d'épouvante, mais contrairement à Annabelle, les recours sont bien exploités. Aucune scène n'est gore ou traumatisante, puisque tout se joue sur les jouets de camions de pompiers qui sortent seuls d'une tente d'indiens ou une petite fille possédée par un vieil homme. Mais ça marche, très bien même, malgré les plus de deux heures du film. La bande son est aussi extraoridinaire : elle mélange le rock des Clash pour dans les moments de "normalité", et les sons angoissants dans les moments de terreur, ce qui donne encore plus la chair de poule. Par ailleurs, il paraît que le troisième volet est en marche : l'attente se fera longue. Cependant, on attendra peut-être un peu d'originalité de ce troisième opus, puisqu'il ne sera pas toujours possible de surfer ainsi sur la vague Warren...

Conjuring 2 : Le cas Enfield

Un film efficace qui marche du tonnerre et qui provoque quelques sursauts !

Un peu de rock pour conclure !

Commenter cet article