Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du côté de Clio

Summer Storm

12 Juin 2016, 09:18am

Summer Storm

"Mais si tu l'occultes toujours, tu détruiras ta vie"

Summer Storm, de Marco Kreuzpaintner (2004)

Avec Robert Stadlober, Kostja Ullmann, Miriam Morgenstern, Jürgen Tonkel...

Achim et Tobi partent pour un camp d'été : ils font tous les deux partis d'une équipe d'aviron, et la compétition approche. Ils sont meilleurs amis, et chacun a une copine ; oui, mais Tobi ressent bien plus qu'une amitié envers Achim. L'arrivée d'une équipe de gay qui campe près de leur tente va tout chambouler...

Peut-être connaissez vous Free Fall, ce film allemand où un jeune CRS père et marié tombe sous le charme d'un collègue. Le sujet était très bien traité, la mise en scène et les acteurs étaient fabuleux : eh bien, le CRS est incarné par Hanno Koffler, le dragueur de Sommer Storm. Ici, le sujet semble être différent, mais surtout le film est d'une qualité bien moindre... En effet, il ressemble plus à un téléfilm pour ados qu'à un film qui pense réellement son thème. Même, il véhicule des clichés sur les homosexuels, ce qui est assez médiocre pour un film qui se veut gay-friendly. Ainsi, on n'échappe pas aux chansons des Village people et autres musiques pop certes enivrantes, mais pas tellement appropriées. La mise en scène n'est pas léchée, elle aurait besoin d'autre chose que le fait de poser la caméra et de filmer gentiment ce qui se passe. Les acteurs ne se distinguent pas par leur talent ; au final, Summer Storm est un fil pour adolescents comme il en existe plein, où les émois amoureux naissent enveloppés par la chaleur et l'eau (impossible de ne pas penser à Krámpack, n'est-ce pas ?).

Oui, Summer Storm pourrait être un film initiatique comme beaucoup d'autres, sauf qu'il a pour thème principal l'homosexualité. Pour quelqu'un qui a vu pas mal de films LGBT de découverte de son homosexualité et des difficultés que cela apporte, eh bien... Passez ce film. Rien de très nouveau, ni de très intéressant. Le réalisateur a décidé d'isoler tous ses personnages loin de toute humanité pour les faire évoluer ; de plus, les hétéros présentés sont juste des clichés : les homophobes, les homophobes qui doutent en leur fort intérieur de leur sexualité, la copine éperdument amoureuse qui ne comprend rien à ce qui arrive à son copain... Bref, le propos est inévitablement limité par ces catégories manichéennes bien trop assumés. C'est dommage, on aurait peut-être pu assister à un bon film d'éveil adolescent de l'homosexualité... Surtout que ces films sont nécessaires pour tous les jeunes gays en manquent de référents...

Un film médiocre qui aurait pu être bon s'il avait cherché un autre angle d'approche

Summer Storm

Commenter cet article