Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du côté de Clio

El gran vuelo

8 Octobre 2015, 12:37pm

El gran vuelo

Un beau documentaire sur la mémoire des femmes

El gran vuelo, de Carolina Astudillo (2014)

Biznaga de Plata au Meilleur documentaire au Festival de Málaga 2015
Prix "Feroz Puerta Oscura" au Meilleur documentaire au Festival de Málaga 2015
Présenté dans la section "Politique & Société" de Cinespaña 2015
Présenté dans la section "40/10 Regards sur la dictature" de Cinespaña 2015

En 1943, pendant les premières années de la dictature franquiste en Espagne, Clara Pueyo Jornet est condamnée à être fusillée car elle est militante du Parti Communiste. Elle parvient à s'échapper de la prison de Les Corts de Barcelona par la porte principale. Depuis, on ne sait rien d'elle. Elle a sûrement été assassinée par les franquistes, ou par ses camarades eux-mêmes. L'histoire, un jour peut-être, nous donnera des explications.

Carolina Astudillo a réussi à faire un magnifique documentaire qui a eu beaucoup de succès dans les différents festivals où il a été projeté. La prouesse provient du fait de n'avoir presqu'aucune photo de Clara Pueyo Jornet, seulement une poignée. Pourtant, la réalisatrice parvient à faire un film d'une heure. Ses quelques lettres sont aussi lues, et l'on apprend ses difficultés à vivre et la mort de sa fille, morte de faim. Ses lettres contrastent avec les images d'archives qui illustrent le documentaire, celles d'une haute bourgeoisie catalane et valencienne des années 30', 40' qui ne manque de rien et qui vécut l'après guerre de façon tout à fait différente. Finalement, ce documentaire, à travers l'histoire singulière de cette militante, nous offre un portrait féministe des femmes de cette époque, dans une optique beaucoup plus large.

Ce portrait s'étend aussi aux femmes de chambres, par exemple, qui sont montrées dans les images d'archives accompagnant les enfants ; mais comme elles n'intéressent personne, leur corps est tronqué, fragmenté. Le film les montre pour leur donner une nouvelle visibilité. Que dire du montage ? Il est parfait, très réussi. La musique utilisée est assez expérimentale et offre un joli contraste avec ces images d'un autre temps. Cette ambivalence nous livre un film atemporel sur une femme qui longtemps se sera battue, qui souvent aura voulu abandonner, et qui se sera évanouie dans la nature sans que les recherches (celles de son neveu même) ne puissent retrouver sa trace. El gran vuelo nous offre une émouvante réflexion avec comme point de référence cette militante communiste ; il établit alors la relation entre les femmes et la mémoire politique. Relation très souvent oubliée... et méprisée.

Un très très beau documentaire à découvrir de toute urgence !

Commenter cet article