Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du côté de Clio

Saw

25 Septembre 2015, 07:37am

Saw

Un huis clos angoissant et surprenant

Saw, de James Wan (2004)

Avec Leigh Whannell, Cary Elwes, Danny Glover...

Deux hommes se réveillent, seuls, dans une salle de bain miteuse, enchaînés. Ils ne se connaissent pas (ou ne se reconnaissent pas). Un homme les accompagne, gisant sur le carrelage, une mare de sang autour de lui. Soudain, une voix résonne : l'un doit tuer l'autre dans les huit heures sinon les deux seront assassinés. Qui est le sadique qui organise cette horrible mise en scène ?

Saw est sûrement devenu un film assez mythique dans l'univers des films d'angoisse. Il se base sur une très bonne idée qui a pour ambition de surprendre le spectateur à la toute fin du film. Et franchement, ça marche ! Pourtant, la trame peut paraître d'une simplicité extrême. Deux hommes sont enfermés dans une pièce qui donne vraiment envie de vomir, et évidemment, bien qu'ils ne se connaissent pas, des liens vont rapidement apparaître entre eux. En soi, il  n'a rien d'original, on a déjà vu ça dans beaucoup de films ; il faut alors ajouter la fameuse esthétique snuff de Tesis (Alejandro Amenábar) : la mort en direct. Le sadique-poupée les observe à travers une caméra derrière une vitre teintée. Il les observe se préparer à mourir...

Le thriller se traîne dans la première moitié pour poser les personnages et leur situation : passage nécessaire, mais pas follement angoissant. Le déclic se fait, et le drame commence. On se perd dans l'histoire au fil des nombreux rebondissements pour mieux être surpris à la fin. Le grain donné à l'image n'est pas net et s'accorde très bien avec le côté oppressant de la situation. Les acteurs ne sont pas mauvais du tout et en osmose avec les personnages. Par contre, quelques scènes jouent sur les clichés pour les contrecarrer et sont quelque peu décevantes, comme celle de la course poursuite qui ne convaincra pas les amateurs du genre. Mais oui, là n'est pas le propos du film, il est vrai ! Au final, là est peut-être le but du film : jouer sur les conventions établies pour mieux les contourner, et ainsi être original pour surprendre les spectateurs. Ce fait commence avec le titre, Saw, la scie en anglais : comme massacre à la tronçonneuse, on s'attend évidemment à un massacre à la scie. Mais non, la scie ne fait pas grand chose, pas de tuerie du moins. Il faut aussi savoir que le film a été tourné en 18 jours avec très peu de moyens : ce fait explique sûrement pas mal de choses, dont l'effort d'ingéniosité qui a réellement porté ses fruits.

Le premier volet prometteur de la saga

Commenter cet article