Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du côté de Clio

Le Dieu éléphant

1 Juin 2015, 08:30am

Le Dieu éléphant

Un polar indien qui va de rebondissements en rebondissements

Le Dieu éléphant, de Satyajit Ray (1978)

Avec Soumitra Chatterjee, Santosh Dutta, Siddharta Chatterjee...

Le détective Féluda (Soumitra Chatterjee) part en vacances à Bénarès avec son assistant Tapesh (Siddharta Chatterjee) qui est son cousin, et son ami Jatayu (Santosh Dutta) écrivain de romans policiers. Il retrouve un ami à une pension ; on lui demande de retrouver une statue de très grande valeur qui a été volée à une riche famille de la ville représentant Ganesh, le dieu éléphant. La statue a une très grande valeur économique, mais aussi sentimentale puisqu'elle appartenait à un ancêtre de la famille et leur a toujours porté chance. Féluda accepte l'enquête.

Le Dieu éléphant est un film indien qui n'a presque rien à envier aux meilleurs policiers européens tels que, par exemple, Le Crime de l'Orient Express. Ici, le détective n'est pas Hercule Poirot mais Féluda. Les références à Tintin, Sherlock et bien d'autres sont frappantes et donnent une clé à l'intrigue. On se prend vite au jeu pour savoir qui est rentré dans la chambre du propriétaire de maison pour y dérober la précieuse statue. Les indices sont nombreux, les pistes bonnes ou mauvaises, les mensonges pullulent. Même si le temps peut paraître quelques fois long, l'humour est très présent et contraste avec les scènes de tension, comme, par exemple, quand Jatayu est obligé d'être la cible d'un lanceur de couteaux : un vieil homme, enrhumé, avec de la fièvre, loin de l'athlète que l'on pourrait imaginer. Les personnages manquent cependant un peu d'épaisseur et sont de parfaits archétypes : les méchants sont sans pitié, et les bons tout à fait bons. Mais on se prend au jeu, et l'enquête nous entraîne. L'angoisse du suspense en est cependant absente, et cela est bien dommage, cependant. Les acteurs sont bons, bien qu'inconnus à ceux qui ne fréquentent pas le cinéma indien.

Un film qui nous propose de passer un petit moment de distraction.

Commenter cet article