Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du côté de Clio

Le Crime de l'Orient-Express

25 Mai 2015, 07:29am

Le Crime de l'Orient-Express

La vengeance est un plat qui se mange froid

Le Crime de l'Orient-Express, de Sidney Lumet (1974)

Avec Albert Finney, Lauren Bacall, Sean Connery...

Hercule Poirot (Albert Finney) se trouve désoeuvré : il veut rentrer en Europe depuis le Proche-Orient. Après une traversée en bateau, il prend grâce à un ami directeur de la ligne, l'Orient-Express, le train qui va le reconduire en Europe. Peu à peu il fait la connaissance des passagers de son wagon, jusqu'à cette nuit fatidique où l'homme qui lui avait demandé d'être son garde du corps, M. Ratchett (Richard Widmark), est tué en pleine nuit de douze coups de couteau. Le directeur de l'Orient-Express demande à Poirot de résoudre l'affaire. Grâce à sa sagacité mémorable, il y parviendra alors que le train est bloqué sur les rails à cause de la neige.

Adapté du roman d'Agatha Christie, Le Crime de l'Orient-Express est sans doute l'adaptation cinématographique la plus connue avec Mort sur le Nil (qui arrivera quelques années plus tard). Cette auteure est devenue la maîtresse (et même le maître !) du policier ; l'adaptation ne lui rend qu'hommage en déjouant les moindres ficelles d'un crime insoluble. Les personnages défilent devant Hercule Poirot pour l'interrogatoire, et l'on écoute les informations distillées en tentant de résoudre l'énigme. Evidemment, il est impossible de dépasser le maître Poirot ! Mais quelques pistes sont lancées, sans être pourtant approfondies. Le défilé tourne donc quelque peu à vide, et c'est bien dommage. Pourtant, la mise en scène est soignée, les flashbacks sous forme de diapo sont intéressants et détournent le classique noir et blanc employé habituellement. Un point nettement positif : le prologue où nous sont contés, à l'aide d'une reconstitution d'images et de journaux, l'enlèvement et le meurtre de Daisy Armstrong survenus cinq ans auparavant.

Les acteurs sont internationalement reconnus, comme Lauren Bacall, Ingrid Bergman ou Sean Connery : le film est donc, en quelque sorte, l'une des grandes superproductions de l'époque. Et ces acteurs jouent bien, c'est vrai, très bien même. L'une des meilleures prestations serait celle d'Anthony Perkins en secrétaire de la victime, qui crève l'écran notamment lors de la scène de la révélation de Poirot, bien qu'il se trouve relégué à un coin du cadrage. Evidemment, Albert Finney en Poirot est très bon aussi, même s'il en fait peut-être un peu trop.

Mais, somme toute, le résultat final est quelque peu décevant : certes, on se triture les méninges pour tenter de résoudre l'énigme, mais l'ennui se distille peu à peu. Les personnages sont creux, surtout lors de la révélation finale où ils ne semblent jouer qu'un rôle pour détourner Poirot de sa déduction. L'ennui provient sûrement aussi du suspense absent, Lumet lui préférant une énigme aiguisée.

PS : si vous avez l'intention de voir le film, surtout n'allez pas voir sa page Wikipedia, tout le mystère y est révélé. Aucun intérêt !

Un casse-tête classique qui finit par se perdre dans les mailles de son filet

Commenter cet article