Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du côté de Clio

Dólares de arena

28 Mars 2015, 18:29pm

Dólares de arena

Un film qui avait tout pour me plaire...

Dólares de arena, de Laura Amelia Guzmán et Israel Cárdenas (2014)

(Dollars de sable)
Avec Géraldine Chaplin, Yanet Mojica, Ricardo Ariel Toribio...
Présenté en ouverture de Cinelatino 2015

Est-ce qu'on pourrait rapprocher Dólares de arena de Gerontophilia ? Peut-être. Ici aussi une personne ( une femme et non pas un homme) âgée tombe amoureuse d'une autre plus jeune. La comparaison s'arrête là : la jeune ne l'aime pas et est sa pute. Anne est une française qui arrive en République Dominicaine : elle y rencontre Noelí qui séduit les touristes pour des relations tarifées (très tarifées). Anne tombe amoureuse d'elle et décide de rester sur l'île pour s'y installer. Mais Noelí a aussi un petit ami.

L'histoire, franchement, aurait pu être intéressante. Mais le film n'atteint pas ses objectifs : vers la moitié, j'ai trouvé que je n'aimais décidément pas. La raison ? Les scènes paraissent juxtaposées, sans réel lien entre elles. Quelques fois même inutiles. Par exemple : Noelí danse devant Anne qui la regarde depuis le lit : ok, très bien, elle danse bien. "Ah, tu as aimé !" "Oui !" Changement de scène. Qu'a apporté cette scène ? Rien. On avait déjà vu Noelí danser, on savait qu'elle bougeait bien, et on savait déjà que les deux femmes étaient en connivence. Les traits psychologiques ne sont pas assez affirmés, et je n'ai pas aimé Géraldine Chaplin dans ce rôle. Il faut le faire... Je n'ai pas non plus aimé la photo, qui ne jouait pas assez sur le contraste et qui parfois laissait carrément Géraldine Chaplin dans l'obscurité. Je peux comprendre que ce soit calculé, mais franchement, c'est raté. L'histoire ne m'a franchement rien apporté. La fin n'a rien de surprenant non plus. Pourtant, il avait vraiment tout pour me plaire : un sujet pour le moins original et un poil dérangeant, une actrice connue et réputée, un paysage paradisiaque. Echec total. Le (seul) point positif : c'est un film d'art et d'essai, qui se veut loin des grands circuits commerciaux. Objectif louable.

Si l'avez vu et aimé, franchement dites moi pourquoi parce que je suis totalement perplexe.

Un gâchis...

Commenter cet article