Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du côté de Clio

Aurora

26 Mars 2015, 14:39pm

Aurora

Un film tiré d'une histoire vraie

Aurora, de Rodrigo Sepúlveda (2014)

Avec Amparo Noguera, Luis Gnecco, Jaime Vadell, Francisco Pérez-Bannen, Mariana Loyola...
Présenté en compétition officielle de Cinelatino 2015

Sofia et son mari ne peuvent avoir d'enfants. Depuis des années, ils tentent d'adopter mais leur demande n'aboutit jamais pour des raisons que l'on méconnaît (mais que l'on peut cependant parvenir à comprendre). Un jour, dans le journal, Sofia apprend la mort d'un bébé jeté dès sa naissance dans une décharge, "guagua" (bébé) à moitié dévoré par les vautours. Elle tente par tous les moyens de lui donner une sépulture puisque chaque être humain, qui existe ou non (si le bébé n'a pas respiré, il n'a pas existé et il n'a donc aucune raison de l'enterrer dignement) a le droit d'avoir une tombe sur laquelle chacun pourra venir se recueillir. Le chemin qu'elle amorce est long et douloureux...mais vital.

Aurora est un film au thème tout à fait original : adopter un enfant mort. Il est ensuite intéressant car il ne va jamais juger si c'est bien ou mal, si Sofia est folle ou non. Les autres personnages oui peuvent la juger, et le spectateur peut ressentir du dégoût, mais ce n'est pas ça qui compte : l'important est cette lutte devenue vitale pour elle. Personnellement, je n'ai pas ressenti d'aversion, j'ai été happée par ce besoin qui fait perdre son emploi à Sofia, et presque son mari. Je n'ai d'ailleurs pas très bien compris son retournement... Si on va plus loin, on peut ouvrir le débat sur le fait que la société impose un rôle à la femme, qui est celui d'avoir des enfants. Et si elles n'en veulent pas ou tout simplement ne peuvent pas le garder et si l'avortement n'est pas autorisé, que faire ?

D'un point de vue esthétique, la photo est très soignée, l'ambiance est obscure, presque morbide et les dialogues très peu nombreux. Quelques points sont abordés mais non approfondis, j'ai trouvé ça assez dommage : la vie passée de son amie, par exemple. Les acteurs sont aussi très bons, surtout celle qui interprète Sofia, Amparo Noguera. Tout reste dans le subjectif : on ne connaîtra jamais ses motivations mais on verra sa hargne mordante. Finalement, le film nous laisse plus de questions que de réponses, tout cela dans une ambiance magnifiquement créée. N'allez pas voir Aurora en pensant que vous allez pouvoir comprendre sa folie ou tenter de comprendre ce que certains peuvent penser comme une maladie mentale.

Un film beau -très beau- et original -très original-.

Commenter cet article