Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du côté de Clio

Reaching for the moon

7 Février 2015, 22:02pm

Reaching for the moon

Un film absolument ma-gni-fique !

Reaching for the moon, de Bruno Barreto (2013)

Avec Miranda Otto, Marianna Mac Niven, Glória Pires...
En compétition du Festival "Des images aux mots"

1950. Elizabeth Bishop est une poètesse américaine, alors en manque d'inspiration. Elle décide de partir quelques jours au Brésil, retrouver l'une de ses amies de fac qui y vit avec sa compagne, Lota, en toute liberté. Peu à peu, Elizabeth devient jalouse de son amie et tombe amoureuse de Lota, qui tombe aussi amoureuse d'elle. La poétesse, portée par cet amour, aura beaucoup de succès et obtiendra quelques grands prix de poésie. Mais l'histoire avec Lota se détériore, en parallèle, peu à peu...

Elizabeth Bishop est vraiment une poétesse américaine, l'une des plus grande de son temps : le film est tiré d'une histoire vraie. Celle-ci semble tellement perdue quand elle arrive au Brésil : peu à peu, elle va grandir et s'épanouir (elle publiera North & South - A Cold Spring en 1956). Le film a pour ambition de nous montrer ce changement, mêlé à une profonde passion dans un arrière fond de pauvreté et de représailles au Brésil, sur plusieurs années. Quand j'ai lu le synopsis, j'ai pensé que ce serait ou très mauvais, ou très bon : j'opte pour la deuxième option ! Il y a de ces films comme ça, où dès que l'on voit les cinq premières minutes, on comprend qu'il va nous plaire et nous émerveiller. Bien sûr, il y aurait des choses à redire, notamment sur le cliché du début de la passion, du premier baiser devant une mulltitude d'yeux de chouettes (oui, y'en a pour qui c'est aller voir la lune, d'autres choisissent les chouettes). Mais ces quelques petits détails sont bien moindres face à l'ultime émotion que m'a laissée ce film, comme un K-O.

Reaching for the moon est osé par le sujet qu'il raconte : un couple lesbien dans le Brésil des années 50, et qui plus est ! Un ménage à trois. Qui achète une petite fille. Pour lui offrir une vie meilleure et aimante, quand la leur ira crescendo vers le gouffre. Le film n'est pourtant pas dénué d'humour, j'avoue avoir beaucoup ri. Evidemment, j'ai été très touchée par cette histoire de poétesse lesbienne en manque d'inspiration, en aimant tant la littérature. Ce film m'a permis aussi de la découvrir, ses vers m'ont bluffé. Les actrices sont excellentes : Gloria Pires dans le rôle de Lota en Amazone maître de son royaume et Miranda Otto, parfaite pommée en recherche de stabilité qui sombre peu à peu dans l'alcool. Plusieurs regrets tout de même : un arrière plan historique juste esquissé, alors qu'il aurait pu être pertinent de le développer. Et une fin rapide sur la déchéance de Lota....qui aboutie sur un dénouement absolument émouvant. Tout est alor pardonné.

Un film magnifique. A découvrir de toute urgence !

Commenter cet article