Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du côté de Clio

Vie sauvage

5 Novembre 2014, 20:21pm

Vie sauvage

Une histoire basée sur un fait réel d'une grande actualité

Vie sauvage, de Cédric Kahn (2014)

Avec Mathieu Kassovitz, Céline Sallette, David Gastou, Sofiane Neveu...

Déjà, déjà ! Le film est tiré d'une histoire vraie, et Paco et ses deux jeunes enfants sont venus se réfugier en Ariège, si si ! Une bonne raison pour moi d'aller le voir, donc ! Il raconte la fuite d'un père, Paco, pour pouvoir conserver la garde de ses enfants après sa séparation. La fuite avec les enfants durera 10 ans, jusqu'à leur presque majorité ; ils n'auront de cesse de se cacher, de fuir les forces de l'ordre, de mentir. Paco a un objectif : protéger ses enfants de la civilisation qui ne fera que les anéantir.

Le thème de ce film est très intéressant et s'inscrit dans une grande actualité comme l'ont montré notamment il y a quelques mois ces papas qui réclamaient la garde de leurs enfants perchés sur une grue. La justice ne reconnaît dans un premier temps que le droit de la mère, mais pas celui du père : la garde revient alors inévitablement à la mère. Même si les enfants veulent rester avec leur père... Le film ne juge pas les parents, il nous pousse plutôt à nous focaliser sur les enfants, sur leur construction personnelle, pris en otage entre deux parents que tout oppose à présent. La façon de traiter le sujet est très intéressante, même si quelques petits éléments m'ont dérangé : le mouvement de la caméra, par exemple, quand la nouvelle compagne de Paco vient voir "Michel" et lui demande pourquoi il est si triste. Celui-ci sans le vouloir lui révèle le secret : sa mère n'est pas morte. La caméra alors se rapproche en un mouvement absolument pas gracieux sur le visage de cette femme, puis s'éloigne quand ils se séparent, puis se rapproche une nouvelle fois de la même manière sur le visage du petit garçon qui pleure. Ces mouvements ressemblaient un peu trop à des mouvements de téléfilms, navrée.... Dommage. J'ai été interpellée aussi par la musique classique qui accompagne les premiers mois de cavale des trois, dans le Gers donc. Etrange décalage, pas très réussi... L'omission de quelques années de vie était évidemment prévisible : impossible de raconter en 1h40 dix ans de cavale. Mais la plus grande omission est un peu trop prévisible... Par contre, une fois devenus adultes, les problèmes changent parce que Tsali a alors envie de Nike pour plaire aux filles, ce qui entraîne un conflit qui fait perdre pied Paco. Et là, c'était très intéressant. Quelques images sont magnifiques comme le couché de soleil avec le père qui enlace et protège ses deux enfants (passons sur son propos un peu trop décalé...). Les acteurs sont très bons ; Mathieu Kassovitz parvient vraiment  à nous faire comprendre son geste qui pourrait sembler insensé. Mention spéciale aux deux jeunes acteurs, et surtout à Sofiane Neveu, qui interprète Okyessa jeune.

Un film émouvant qui pose de réelles questions à notre société contemporaine.

Je vous laisse aussi cette image de paix : la scène du coucher de soleil, magnifique...

Je vous laisse aussi cette image de paix : la scène du coucher de soleil, magnifique...

Commenter cet article