Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du côté de Clio

Krámpack

7 Octobre 2014, 10:15am

Krámpack

Qu'est-ce qu'un "Krámpack"?

Krámpack, de Cesc Gay (2000)

Avec Fernando Ramallo, Jordi Vilches, Marieta Orozco…
Présenté dans le cycle "Sexe, genre et identités" de Cinespaña 2014

Je connaissais déjà Cesc Gay, le réalisateur, pour son dernier film présenté lors de la précédente édition de Cinespaña, Una pistola en cada mano. Cependant, je ne connaissais rien du reste de sa filmographie... Et Krámpack m'a beaucoup déçu. Dani et Nico, amis depuis leur plus jeune âge, passent leur été ensemble au bord de la mer, seuls. Ils boivent, fument des joints, mais surtout découvrent l'amour et la sexualité : l'un veut perdre sa virginité avec une jeune ado, l'autre découvre son homosexualité. Les expériences sont différentes pour chacun, et auront aussi un impact différent.

Le film est touchant par l'apprentissage initiatique que mène ces deux jeunes ados ; Nico, par exemple, pense qu'il ne peut pas coucher avec la fille qui lui plaît parce qu'elle est mineure (alors que lui l'est aussi), il pense qu'il est écouté dans le supermarché quand il demande à Dani d'aller chercher des capotes. Leurs doutes et leurs cafouillages m'ont touché, je dois l'avouer. Le film est cru, il faut le reconnaître : dès les premières minutes, on apprend ce qu'est un "Krámpack" : une masturbation en duo. Je vous passe d'autres détails ; mais ça ne m'a pas dérangé dans ce film. J'ai plutôt trouvé le temps long, les acteurs ne m'ont pas convaincu dans leur jeu ; j'ai eu une mauvaise impression dès le départ, ce qui a gâché ma vision de la suite du film. Cependant, il faut reconnaître que la vision donnée de cette découverte de l'homosexualité (si on omet le cliché du jeune homme inexpérimenté qui rencontre un homme expérimenté, évidemment), est assez intéressante, puisqu'elle met en parallèle deux ados à la sexualité différente. L'autre ne semble pas comprendre que son ami est amoureux de lui, tellement il est obnobilé par la perte de sa virginité. La dialectique entre amitié / amour, même si elle représente un topos de l'art en général, est bien traitée ici. Mais je me suis ennuyée, c'est dommage...

Un film sur l'éveil de l'homosexualité, pas toujours facile, et un peu classique.

Commenter cet article