Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du côté de Clio

In the family

27 Novembre 2014, 14:20pm

In the family

Attention ! Coup de coeur !

In the familiy, de Patrick Wang (2011)

Avec Sebastian Brodziak, Patrick Wang, Trevor St-John...

Quand je suis allée voir ce film au cinéma il y a peu, je ne savais pas qu'il datait de 2011; il a mis bien longtemps pour parvenir sur nos écrans ! Pourtant, cela aurait été bien dommage de le rater, tant il est magnifique. In the family raconte l'Amour. Deux pères peuvent aimer un enfant autant que n'importe quelle famille, qu'on le veuille ou non. Chip(munk) est un enfant adorable de 6 ans qui a deux papas : un papa et un papou. Mais quand son papa décède, sa tante, sous le couvert d'un testament écrit des années plus tôt, vole Chip puisqu'il ne peut rester avec son papou. Celui-ci va alors tout faire pour le récupérer...dans la douceur.

J'ai adoré ce film, clairement. Il est long, 2h49, mais le temps file. L'histoire est construite avec ingéniosité puisqu'il y a de nombreux flash-backs : à nous de reconstruire l'histoire de la rencontre entre Cody et Joey tout comme leur vie pendant 6 ans. Ce qui nous permet, entre autre, de ne pas les juger. De toute façon, ce film est tourné avec une telle pudeur qu'on ne peut porter un quelconque jugement sur quoique ce soit, si ce n'est sur le vol de l'enfant par la tante. Certaines scènes sont extraordinaires : quand Joey revient de l'enterrement de Cody avec Chip, celui-ci, pendant que son père pleure, se sert un coca, lui sert une bière qu'il décapsule lui-même, trinque pour les deux. Ou le procès final, long mais tellement magistral ! Où l'avocat de la tante lui pose des questions tellement offensantes à Joey sur son enfance et son adolescence ; il lui répond admirablement avant de conclure sur un discours tellement beau sur son amour pour Cody et pour Chip. Il n'y a pas de musique dans ce film, sauf celle chantée à l'enterrement de Cody ou celle de leur rencontre : le film nous laisse en tête à tête avec les personnages.

Et non, ce n'est pas un film qui se veut militant dans cette période de "Mariage pour tous" et de droit à l'adoption pour les couples homosexuels. Il veut juste nous montrer, dans la normalité la plus totale puisque ces deux pères forment le modèle parfait d'une famille parfaite que oui, deux pères peuvent parfaitement élever un enfant. Ce film ne nous le dit pas, il nous le montre. Et le personnage de Joey, le père adoptif, donc, est passionnant.Il va subir un tas d'humiliations et lui va les recevoir avec un énorme sang-froid. On lui vole son enfant : la police vient le chercher et lui assigne une interdiction de l'approcher. Il n'a rien fait, et personne d'autre n'a pensé au bonheur de Chip. Bref, je m'éloigne de mon sujet. Parce que franchement, ce film m'a bouleversé par sa pudeur, son apparente simplicité, sa belle esthétique et surtout par son sujet décapant. Je vous le conseille ! Une très belle leçon de vie et d'Amour, et l'un des plus beaux films sur la paternité que j'ai vu jusqu'à présent.

Pour le tout premier film de ce réalisateur, je dis : WHAOU !!

Commenter cet article