Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du côté de Clio

10.000km

9 Octobre 2014, 21:39pm

10.000km

L'amour à travers Skype

10.000km, de Carlos Marques-Marcet (2014)

Avec Natalia Tena, David Verdaguer
Présenté en compétition officielle de Cinespaña 2014

Alexandra et Sergio sont en couple depuis 7 ans, et ils désirent avoir un enfant. Elle est photographe mais ne travaille pas, lui est professeur. Un jour, alors qu'ils viennent de faire l'amour, elle reçoit un mail : on lui accorde une bourse pour partir à Los Angeles, un an. Il refuse de la laisser partir, puis accepte, elle part et commence alors une relation d'amour à distance, difficile, à travers Skype : lui est à Barcelone, elle aux Etats-Unis.

Ce film a rencontré beaucoup de succès en Espagne ; il a raflé pas mal de prix au festival de Málaga et était même candidat pour représenter l'Espagne aux Oscars. Je m'attendais donc à une petite merveille ; j'ai été un peu déçue (encore).

Le film est très intéressant puisqu'il est profondément ancré dans notre société, où les jeunes doivent bouger pour travailler, et utilisent les nouvelles technologies pour rester en contact, notamment Skype. Les deux acteurs sont magnifiques et jouent très bien. La relation amoureuse qui s'étiole peu à peu est très bien décrite, toujours à travers les nouvelles technologies (Facebook notamment). L'histoire est bien montée, le film bien tourné. 10.000km représente ce nouveau cinéma espagnol qui tente de faire face à la crise, à la baisse des budgets mais non de la qualité. Pour ce point, il est réussi : les deux uniques personnages sont enfermés dans des lieux clôts, dans leur appartement respectif. Le dehors est ailleurs, hors de la caméra, dans les photos. Ils simulent des dîners aux chandelles, face à face avec leur ordinateur. Bref, de très bonnes idées. Mais je me suis ennuyée. Même si la manière de le montrer est nouvelle et originale, le thème reste classique : la typique comédie-tragique romantique. La fin était prévisible, même si je l'ai beaucoup aimé, surtout la dernière image, terrible. Un film qui ne laisse pas trop d'espoir sur l'amour à distance, malheureusement. Finalement, ce qui m'a peut-être dérangé (chose qui est purement personnelle) c'est de voir constamment ces nouvelles technologies à l'écran. Le point positif, c'est qu'elles parviennent à capter cette nouvelle génération de jeunes adicts à toutes ces avancées, qui les rapprochent autant mais surtout qui les séparent. Le point négatif serait que, justement, à force de vivre dedans, quand je vais au cinéma, j'ai besoin de voir autre chose que ma vie (écrire des mails, attendre le message de WhatsApp assez désespérément, parler à quelqu'un à travers l'oeil de la webcam...)... tout cela étant purement personnel.

Une histoire d'amour universelle, mais racontée à l'aide des nouvelles technologies.

Commenter cet article