Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du côté de Clio

Marsella

31 Juillet 2014, 07:39am

Marsella

Un road trip initiatique pour apprendre à devenir mère

Marsella, de Belén Macías (2014)

Avec María León, Goya Toledo, Eduard Fernández...

Une jeune femme vient de récupérer sa fille placée dans une famille d'accueil il y a 6 ans, pour des raisons qui nous seront dévoilées petit à petit dans le film. Elle veut la conduire à Marseille, connaître son père. L'un des ses amis qui lui donne une voiture lui donne aussi un paquet à "déposer" sur son chemin, et en tentant d'aller le livrer, elle laisse sa fille seule la nuit dans une chambre d'hôtel, celle-ci prend peur, et appelle sa mère adoptive. Elles seront alors 3 sur la route vers Marseille...

Ce film est émouvant, mais partiellement convainquant, puisque trop prévisible. Evidemment le paquet va lui créer des problèmes, et l'aboutissement est d'ailleurs too much. Il y a aussi le topos de la mère qui était alcoolique et qui a fini, avec la maturité, par laisser la boisson pour pouvoir récupérer sa fille (on nous le rabâche assez pendant tout le film). La fin, par contre, est très émouvante, surtout par le choix du cadrage : un gros plan sur l'oreille de la mère, son visage de profil, une mèche de cheveux volant au vent, ses beaux yeux ayant enfin retrouvé la paix, semble-t-il. Puis ce travelling que je ne vous raconterai pas, et cette phrase... Bref, la fin oui m'a ému par sa beauté simple. Un bon plus pour le film !

Les acteurs, par contre, sont un peu fades... Pourtant, j'adore Goya Toledo, mais là... Elle n'a pas réussi à me toucher dans cette mère plus qu'adoptive et protectrice. Par contre, María León était plutôt pas mal, on comprend ce que son personnage a pu vivre sans qu'elle ne le dise. Too much aussi l'histoire avec le gars qui avait tamponné leur voiture sur un parking d'autoroute. Par contre, j'ai adoré l'accent andalou de María León !!

Un drame espagnol sympa à regarder, avec de belles et nobles ambitions, mais qui tombe un peu à côté.

Commenter cet article