Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du côté de Clio

American Nightmare 2 : Anarchy

31 Juillet 2014, 08:08am

American Nightmare 2 : Anarchy

Un film haletant doublé d'une critique inattendue

American Nightmare 2 : Anarchy, de James deMonaco (2014)

Avec Frank Grillo, Carmen Ejogo, Zoe Soul...
"Bénis soient nos nouveaux pères fondateurs de nous laisser purger et purifier notre âme. Bénie soir l'Amérique, une nation ressuscitée."

Oui, j'aime aussi les films "d'horreur", tant qu'ils ne sont pas gores ! Celui-là était bien au-delà de mes attentes ! Le synopsis aurait pu me faire peur : une nuit dans l'année, les américains organisent une "purge" où tout crime peut être commis tout à fait légalement, surtout et exclusivement les assassinats. Ce qui permet au pays de vivre en parfaite harmonie le reste de l'année, sans chômage, ni délinquance (monde idyllique bonjour). Donc, beaucoup de sang, de meurtres atroces en perspective...NON ! Des frissons, des sursauts, de l'angoisse, j'adore ça ; ça a commencé fort. J'ai remarqué que je souriais devant le film, ça ne m'arrive presque jamais, sourire de joie et rire de nervosité. J'ai été stressée pendant tout le film, moi aussi j'étais dans la rue pour sauver ma peau aux côtés de ce justicier. Bon, là serait mon bémol ; évidemment, le super-héros qui sauve des vies la nuit de la purge était obligatoire, en même temps il faut bien que le spectateur puisse suivre quelqu'un et s'attacher à lui. Pour ce film, je suis prête à pardonner certains clichés.

Le film est angoissant, il faut avoir les nerfs solides, ça faisait longtemps que je n'étais pas ressortie du ciné aussi pleine d'énergie. Mais ce n'est pas un film à la violence gratuite : derrière, il y a aussi une vraie critique, virulente. Critique des riches qui eux non, ne sortent pas dans la rue pour la purge, c'est trop dangereux, mais achètent des pauvres pour les tuer chez eux (après avoir enveloppé leur beaux meubles, leur beau tapis, leurs beaux murs et leur beau plafond de plastique, attention !). C'est courageux ! Ou organisent des chasses privées dans un souterrain, très courageux aussi ! Et qui paniquent quand les pauvres les attaquent à travers une vitre, ou quand ils les tuent (génial moment avec la maîtresse de cérémonie de la chasse). Critique du gouvernement qui aussi fait sa propre purge de pauvres, puisque les citoyens ne tuent pas assez ; critique du système, je vous laisse imaginer lequel...

Franchement, je ne peux que vous conseiller ce film : préparer vous à angoisser, beaucoup, c'est tout. Mais surtout, KIFFEZ !!!!!

Commenter cet article